Interview d’Antoine Raugel, espoir et licencié au Chambéry Cyclisme formation

L’équipe de CS Sport a eu la chance d’interviewer Antoine Raugel, 21 ans espoir et licencié au Chambéry Cyclisme formation. Originaire d’Alsace il intègre rapidement la structure de formation à distance AG2R La mondiale en parallèle de son club d’origine. À seulement 21 ans, Antoine Raugel dispose déjà d’un palmarès bien fourni, en effet champion de France en junior, vice-champion de France de chrono, 5ème des championnats d’Europe de cyclocross. 

Après une année passée en espoir 1 au Chambéry Cyclisme Formation, il met déjà la barre très haute avec une belle 10ème place au Paris-Roubaix. Sa 2ème année se passe moins bien avec quelques pépins physiques qui entache sa régularité mais depuis, Antoine Raugel s’est remis sur les bons rails et a bien commencé sa saison en espoir 3 avec une victoire en À
Élite. 

  • Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire du cyclisme et à quel âge avez-vous commencez ? 

J’ai commencé le cyclisme à l’âge de 7 ans, cette envie m’est venue car mon père faisait lui aussi du cyclisme professionnel, et le fait de participer aux déplacements et de baigner dans ce milieu m’ont fait aimer le vélo.

  • Vous avez connu votre 1er succès en Élite nationale cette saison en Mars, que représente cette victoire pour vous ? 

Cette victoire résonne pour moi comme un objectif atteint que je m’étais fixé, grâce à cela je prends plus de confiance mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir et je ne compte pas m’arrêter ici.

  • Quelles sont les prochaines courses à venir pour vous et quels sont vos objectifs ? 

La reprise devrait avoir lieu avec les championnats de France mais on ne peut pas en savoir davantage avec toutes les contraintes liées au coronavirus. Malgré cela l’objectif est de reprendre la saison en forme et d’obtenir les meilleurs résultats possibles pour déjà commencer à se faire repérer par une équipe pro. En effet le but de la fin de la formation est de passer professionnel. 

  • Comment avez-vous réussi à vous maintenir en forme et à vous entrainer avec toutes les contraintes du Covid-19 ?

Les 1ères semaines étaient basées sur du gainage et de la musculation pour maintenir mon corps en forme mais je tournais vite en rond chez moi et l’envie de reprendre le vélo est arriver très rapidement alors j’ai réussi à trouver une alternative en accrochant une carriole derrière mon vélo ce qui m’a permis d’aller chez les gens pour les aider en faisant leurs courses quasiment tous les jours. Cela me permettait de rendre service à la population et en plus de m’entrainer.

  • En tant qu’espoir êtes-vous à 100% dédié au cyclisme, ou est-ce que vous continuez vos études en parallèle ? 

Oui je continue les études en parallèle, je suis en licence de commercialisation de produits sportifs à l’IUT d’Annecy, j’ai ce cursus scolaire à coté du mon projet sportif ce qui me permet d’assurer mes arrières. J’ai déjà un bac SSI et un BTS en architecture métallique et je vais essayer de valider cette licence. 

  • Vous faites partie du Chambéry cyclisme Formation, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette dernière et comment vous aide t’elle dans votre carrière ? 

Le Chambéry Cyclisme Formation est en fait la structure réserve de l’équipe professionnelle AG2R La mondiale, elle permet à des jeunes de la catégorie espoir d’apprendre le métier de professionnel. Elle nous apporte un soutien matériel mais aussi nous donne accès de bons entraineurs, cette formation permet d’avoir un suivi sur nos performances afin de constamment s’améliorer. La formation nous emmène sur des grandes épreuves réputées qui nous offre de la visibilité pour éventuellement se faire repérer. Ce lien entre la formation et l’équipe de l’AG2R La mondiale peut faciliter notre entrée dans l’équipe professionnelle car on bénéficie déjà des contacts au sein du groupe. En revanche si on veut intégrer une autre équipe c’est aussi à nous les coureurs d’être opportuniste et de créer son réseau. A la fin du centre de formation si l’équipe AG2R La Mondiale nous propose un contrat, nous sommes obligés d’accepter et c’est évidemment dans notre intérêt mais s’ils ne nous proposent rien c’est à nous de trouver autre chose chez une autre équipe. 

  • Pour finir Quels sont vos objectifs à long terme, et que peut on vous souhaiter pour la suite ? 

L’objectif sur le long terme serait de signer un contrat professionnel, et sur ma saison espoir 4 (la dernière au sein de la formation), j’aimerais continuer les bonnes performances et pourquoi pas remporter une belle épreuve nationale comme un championnat de France par exemple. 

  • Peut on espérez-vous voir sur le tour de France ? 

C’est vrai que c’est un rêve mais il me reste encore beaucoup de chemin avant d’arriver là, avant cela ce qui me fait rêver serait de faire des belles classiques. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*