La crise sanitaire a entraîné une crise économique qui va s’étendre sur plusieurs années. 

Une vague de défaillance s’abat sur les entreprises, on en avait déjà fait des prédictions, mais l’on peut voir dans certaines entreprises qu’on rencontre déjà des difficultés. Cela ne fait que prouver une crise « Profonde et durable » d’après Hélène Bourbouloux- administrateur judiciaire du FHB. Un retour a la « normal » prendra donc du temps, Bourbouloux estime une dizaine d’années, voir plus. Cependant les prédictions faites à partir du confinement pour l’été 2019 était plus ou moins fausses, les dégâts on été moins important que l’on ne l’avait estimé. 

Éviter le surendettement. 

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Éric Dupond- Moretti, garde des Sceaux et ministre de la Justice, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont installé la mission sur la justice économique qui a été attribuée a Georges Richelme- président de GR Conseil situé à Marseille. 

Cette mission consiste a mieux détecter et prévenir les difficultés, mieux accueillir et accompagner les entrepreneurs individuels, exploitants agricoles et dirigeants d’entreprises. Georges Richelme devrait nous faire un rapport fin d’année 2020. 

Les secteurs en difficulté 

L’événementiel a perdu environ 60 % à 80 % de son chiffre d’affaires depuis le mois de mars. Ils travaillent sur des projets qui s’annulent les uns après les autres. Les pertes de chiffre d’affaires sont estimées à 32 milliards d’euros, début septembre et le bilan risque de s’alourdir. Sachant que l’événementiel ne concerne pas seulement le métier de wedding planner, mais une longue listes de métier différents tel que Traiteurs, photographes, graphistes, décorateurs. Environ 800 entreprises sont touchées et se voient au bord de la faillite. Philippe Abergel, délégué général du syndicat affirme que « Notre projection, c’est que si aucune mesure pertinente n’est mise en place d’ici quatre à six mois, une entreprise sur deux disparaîtra. » 

Pour ne pas laisser ses chefs d’entreprises sombré et de les aider psychologiquement, Axelle Delpy greffiere du tribunal de commerce et créatrice de l’association APAISON, a mit en place un numéro vert anonyme et gratuit 0805655050 auquel de vrais psychologues répondent. 

Les pays voisins en difficultés. 

Royaume-Uni 

Rishi Sunak, le chancelier de l’Echiquier britannique, a reconnu la sévérité de la crise économique à laquelle fait face le Royaume-Uni. « Je ne peux pas sauver toutes les entreprises, ni tous les emplois. Aucun chancelier ne le pourrait. » 

Selon les prévisions de l’assureur Allianz, la récession pour 2020 devrait atteindre – 11,8 %, faisant donc le Royaume-Uni l’un des pays européen le plus touché, à égalité avec l’Espagne. 

Allemagne 

Depuis le mois de mai, la croissance a redémarré en Allemagne, grâce notamment au plan de relance. L’acquis de croissance pour 2020 à la fin du premier semestre est de -9.1% alors que celui de la zone Euro est à -12% et celui de la France à -15.6%. 

Les aides de l’Union européenne mal repartie. 

Depuis mars, 2.940 milliards d’euros des aides d’Etat autorisées par l’UE, on été versé. Plus de la moitié (52,7%) ont été notifiées par l’Allemagne, a indiqué un porte-parole de la Commission. L’Italie n’a représenté que 15,2% du total, devant la France (14,1%) et l’Espagne (5%). En temps normal, ces aides ne sont accordées qu’avec parcimonie afin de garantir une concurrence équitable. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *