Ce vendredi 14 février, l’UEFA a envoyé un signal fort à tous les clubs européens. La première cible est le club anglais Manchester City qui vient d’être suspendu des compétitions européennes pendant 2 saisons et condamné à 30 millions d’euros d’amende pour cause de non-respect du fair play financier.

Les causes de la sanction 

La chambre de jugement de l’instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA a jugé que le 2ème de Premier League avait commis « de graves violations » des règles du fair play financier. Le club anglais a donc immédiatement fait appel devant le tribunal arbitral des sports. En effet les règles interdisent aux clubs de dépenser plus que ce qu’ils ne gagnent et imposent de contrôler minutieusement les injections de liquidités de la part des actionnaires des clubs. Or le club de Pep Guardiola a été sanctionné pour avoir surévalué les revenus issus des sponsors sur la période 2012-2016. On notera tout de même que Manchester City s’était déjà vu infliger une amende de 60 Millions d’euros en 2014 pour avoir enfreint les règles du fair play financier. Le club dirigé par un membre d’une famille importante d’Abu Dhabi avait fait l’objet d’une enquête menée en 2014 par des journaux européens sur les Football leeks qui avaient révélés que le club mancunien avait eu recours à des détournements de contrats de sponsoring pour alléger sa masse salariale.

Le signal fort envoyé par l’UEFA 

L’UEFA a frappé un coup symbolique en condamnant ce vendredi le club de Manchester City. En effet en utilisant cette sanction financière elle montre au monde du football qu’elle a un rôle important à jouer. Depuis l’instauration en 2010 du fair play financier qui avait pour objectif de réguler les dépenses exorbitantes des clubs, cette mesure ne semblait pas très efficace, les clubs ne la prenant pas en compte. Par ce jugement fort, l’UEFA souhaite remettre de l’ordre et de la rationalité économique dans les décisions prises par les clubs, en redéfinissant clairement les règles du fair play financier qui jusqu’à présent avaient été souvent contestées ou mal comprises. 

D’autres clubs menacés ?

Suite à cette annonce de l’UEFA, certains clubs commencent à trembler et notamment le PSG. Le club de la capitale a été visé par plusieurs enquêtes à propos d’une éventuelle fraude du fair-play financier. Mais le PSG n’a jamais été sanctionné jusqu’à présent. Le vice-président de l’UEFA, Michele Uva à tout de même souligné que Manchester et Paris sont deux clubs ayant des cas très différents. Malgré tout on peut se poser la question de l’avenir des clubs qui pourraient tomber sous le cout des règles du fair play financier.

L’avis de CS :

Selon l’équipe de CS, cette sanction de l’UEFA est une excellente mesure qui permet à l’organisation de redorer son blason et de se réaffirmer comme une instance forte d’influence. Elle montre ainsi qu’elle veut remettre de l’ordre. Cela va surement tempérer les ardeurs de certains clubs, souvent plus dirigés par des Etats que par des actionnaires particuliers. On pense notamment au Qatar qui depuis son arrivée, désorganise le marché des transferts et menace la compétitivité des équipes dans les grandes manifestations sportives. 

L.S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *